septembre, 2008

EXTRALIGHT San Sebastian

le 9 septembre 2008 | Ecrit par Anne

MANIFESTE PHOTOGRAPHIQUE


ANNE GARDE

EXPOSITION DU 24 AOÛT AU 30 SEPTEMBRE 2007

“A la fin tu es las de ce monde ancien
Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin
Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine.”

In Zone (Alcools) de Guillaume Appolinaire 1912

Dans ces lieux de vague mémoire qui ont perdu leur sens premier, Anne Garde saisit l’instant vertigineux qui lui permet dans une liberté secrète et absolue, de prendre acte d’architectures dans l’architecture, par le choix de vision et de positions, par la couleur et la lumière.
Par la couleur même de la lumière.

Ici la photographe s’approprie les lumières complémentaires de ses maîtres à voir : la « Lumière instantanée » qui baigne l’œuvre nomade d’ Andrei Tarkovski et la « Lumière lumineuse » qui définit la pensée la plus intérieure de Roland Barthes.

En transcendant, avec une audace innocente, un chaos hors du temps commun, agir devient pour l’artiste synonyme de créer un univers parallèle violemment personnel, où la beauté cachée dénonce.
D’y imprimer définitivement sa marque par le geste et la fureur.

Anne Garde est une combattante et pour elle, l’acte de photographie est aussi bien une arme d’agression que de défense. S’il y a blessure, elle cicatrise à la vitesse de l’éclair, bien que les traces en soient indélébiles.

En ce sens, Extralight se rattache à la naissance même de la photographie, à ses multiples origines et abouti

ssants : Alchimie, prises de vue et de vie, vision de clarté pascalienne, science-fiction et désir d’éternité…

Et d’évidence, Extralight est un savant défi poétique et politique face à la mort – celle de l’homme et celle de l’art.

Un beau manifeste flirtant avec le tragique face à la disparition annoncée de notre monde…

Laure Vernière Mars 2007


EXTRALIGHT

VERNISSAGE LE VENDREDI 24 AOÛT A 20H

GALERÌA ALTXERRI
Reina Regente, 2
20003 San Sebastian
T. 943 42 40 46
F. 943 42 29 31
www.altxerri.com

}Ajouter un commentaire{

EXTRALIGHT Paris

le 9 septembre 2008 | Ecrit par Anne

MANIFESTE PHOTOGRAPHIQUE
ANNE GARDEEXPOSITION DU 19 AVRIL AU 8 JUIN 2007 . Catalogue EXTRALIGHT  ed Verlhac

« Je ne trouve pas d’autre moyen que de dire : c’est une lumière lumineuse »
Roland Barthes in La Lumière du Sud-Ouest.

Dans ces lieux de vague mémoire qui ont perdu leur sens premier, Anne Garde saisit l’instant vertigineux qui lui permet dans une liberté secrète et absolue, de prendre acte d’architectures dans l’architecture, par le choix de vision et de positions, par la couleur et la lumière.
Par la couleur même de la lumière.

Ici la photographe s’approprie les lumières complémentaires de ses maîtres à voir : la « Lumière instantanée » qui baigne l’œuvre nomade d’ Andrei Tarkovski et la « Lumière lumineuse » qui définit la pensée la plus intérieure de Roland Barthes.

En transcendant, avec une audace innocente, un chaos hors du temps commun, agir devient pour l’artiste synonyme de créer un univers parallèle violemment personnel, où la beauté cachée dénonce.
D’y imprimer définitivement sa marque par le geste et la fureur.

Anne Garde est une combattante et pour elle, l’acte de photographie est aussi bien une arme d’agression que de défense. S’il y a blessure, elle cicatrise à la vitesse de l’éclair, bien que les traces en soient indélébiles.

En ce sens, Extralight se rattache à la naissance même de la photographie, à ses multiples origines et aboutissants : Alchimie, prises de vue et de vie, vision de clarté pascalienne, science-fiction et désir d’éternité…

Et d’évidence, Extralight est un savant défi poétique et politique face à la mort – celle de l’homme et celle de l’art.

Un beau manifeste flirtant avec le tragique face à la disparition annoncée de notre monde…

Laure Vernière Mars 2007

EXTRALIGHT
VERNISSAGE LE JEUDI 19 AVRIL DE 18H A 22H

ACTE2GALERIE
41, rue d’Artois
75008 Paris
T. 01 42 89 80
www.acte2photo.com


}Ajouter un commentaire{

TRAVELLERS CHIC / LES GALERIES LAFAYETTE

le 9 septembre 2008 | Ecrit par Anne

BONDAGE CHIC
ANNE GARDELAURE VERNIERE

EXPOSITION DU 9 MAI AU 23 JUIN 2007
***Les photographies d’AG “bondage chic” sont à voir dans les vitrines des Galeries Lafayette boulevard Haussmann. Le cahier de voyage de LV “oasis intérieure” se déroule le long des escalators du magasin Hommes***

Anne Garde, photographe et Laure Vernière, écrivain voyageur ont déjà déroulé pour Hermès un fil de soie en Chine et en Russie jusqu’à l’Inde (Sur les Routes de la Soie, Albin Michel 1997).
Aujourd’hui, elles actualisent pour les Galeries Lafayette le concept du fil et ont réalisé à Jaisalmer, ville de caravanes, une série de photos « bondage chic », avec rubans, cordons, chaînes d’or créant le lien « beauté » avec la route aventurière.
Qu’il entoure le corps, miroir de la société dans une attitude contemporaine et glamour ou les objets emballés, le fil d’or ininterrompu est aussi une référence à la célèbre Shéhérazade des Mille et Une Nuits. Les aventurières chics sont toutes des Shéhérazade audacieuses, brillantes et séductrices. Elles sont les inspiratrices des contes modernes du carnet de voyage des deux artistes.

***Merci aux amis de Jaisalmer qui sont les personnages des photographies: l’architecte jardinier, Shéhérazade et le Sultan, le chauffeur et les motards…***

Les vitrines de Bondage Chic sur le boulevard Haussman.
Aphorismes de Laure Vernière.

}Ajouter un commentaire{

SWEET NARMADA : “YOU WILL BE MESMERIZED”. SHISEIDO LA BEAUTE – PARIS.

le 9 septembre 2008 | Ecrit par Anne

SHISEIDO LA BEAUTE          du 1er juillet au 25 septembre 2005.  Place de la Madeleine à Paris

Vous serez mesmérisés*, magnétisés par les innombrables légendes de la rivière sacrée qui baigne le cœur de l’Inde d’est en ouest ; mesmérisés par sa beauté, sa fougue et son audace, par sa violence et sa langueur, par sa virginité et sa sensualité.

Mesmérisés à l’idée qu’elle puisse un jour être menacée par le béton dans sa splendeur et devenir «  un immense escalier d’eau », tel que le prédit Arundhati Roy, l’une des grandes guerrières indiennes de l’eau.

L’eau douce des rivières du monde, c’est le sang qui coule dans nos veines. L’eau vitale est aujourd’hui au cœur de nos inquiétudes. L’Or bleu est devenu un trésor. Le territoire de l’eau est menacé, avec lui des millions d’hommes, et bientôt nous-mêmes qui nous croyons hors d’atteinte…

NOTRE VOYAGE

S’approcher de la Narmada où sacré intemporel et urgence contemporaine se rejoignent. Tenter de l’apprivoiser dans l’éclat des regards, d’en déceler les secrets et les blessures, courir jusqu’à sa source inviolable.

*Mesmérisé, mot créé d’après la découverte du «  magnétisme animal » du savant Franz Anton Mesmer (1734-1815), auteur de l’Influence des planètes sur le corps humain.

Les photographies d’Anne Garde ont été présentées insérées dans deux plaques d’altuglas. Les textes de Laure Vernière étaient sérigraphiés. De l’eau bleutée a coulé le long des grandes baies donnant sur la place de la Madeleine pendant 6 mois.

 

}Ajouter un commentaire{